Amat

Matériauthèque éco-responsable de l’événement


Glossaire

ACV (Analyse de cycle de vie)

L’ACV est une méthode d’évaluation environnementale

... qui permet de quantifier les impacts d’un produit (qu’il s’agisse d’un bien, d’un service, voire d’un procédé) sur l’ensemble de son cycle de vie, depuis l’extraction des matières premières qui le composent, jusqu’à son élimination en fin de vie, en passant par les phases de distribution et d’utilisation. Outil normalisé et reconnu, l’ACV est la méthode la plus aboutie en termes d’évaluation globale et multicritère. Elle résulte de l’interprétation du bilan quantifié des flux de matières et énergies liées à chaque étape du cycle de vie des produits, exprimée en impacts potentiels sur l’environnement.

Éco-conception

L’éco-conception consiste à intégrer l’environnement dès la phase de conception des produits,

... , qu’il s’agisse de biens, de services. Cette intégration repose sur une approche globale et multicritère de l’environnement et est fondée sur la prise en compte de toutes les étapes du cycle de vie des produits. L’éco-conception constitue un axe majeur de prévention ou de réduction à la source des impacts environnementaux (réduction des consommations de matières premières et d’énergies, des déchets  , des rejets…). Elle considère toutes les étapes du cycle de vie d’un produit (fabrication - distribution - utilisation - valorisation finale) de manière à limiter les impacts du produit sur l’environnement. Intégrée dans les pratiques et outils des concepteurs, l’éco-conception laisse toute leur place à l’innovation et à la créativité des industriels. Elle constitue une opportunité nouvelle de différenciation et un facteur de compétitivité future.

Bilan carbone

C’est une méthode de comptabilisation des émissions de gaz à effet de serre

... développée par l’ADEME, à partir de données facilement disponibles pour parvenir à une bonne évaluation des émissions directes ou induites par l’activité d’une entreprise, d’un événement, etc.

www.ademe.fr/bilan-carbone

L’économie circulaire

Le modèle de notre économie actuelle type « Fabriquer, Utiliser, Jeter » évolue

vers une économie plus circulaire « Réduire, Réutiliser, Recycler ».

L’optimisation des stocks, des matériaux, des éléments réalisés pourrait nous

amener vers un prolongement de l’usage et de la fonctionnalité.

Polyoléfines

Une polyoléfine, parfois appelée polyalcène, désigne un polymère aliphatique saturé, synthétique, issu de la polymérisation d’une oléfine.

Les polyoléfines   forment la plus importante famille de matières plastiques, avec quatre représentants (PP, HDPE, LDPE, LLDPE) parmi les plastiques de grande consommation.

Déchets

Usuellement, un déchet (détritus, ordure, résidu, etc.) désigne : la quantité perdue dans l’usage d’un produit, ce qui en reste après son utilisation.

Selon une formule employé en logistique, "le meilleur déchet, c’est celui que l’on ne produit pas".
« Est un déchet au sens du présent chapitre toute substance ou tout objet, ou plus généralement tout bien meuble, dont le détenteur se défait ou dont il a l’intention ou l’obligation de se défaire. »

L’écoconception vise théoriquement à réduire en amont le volume et la toxicité des déchets  , ou à faciliter leur réutilisation ou recyclage  .

Recyclage

Le recyclage est un procédé de traitement des déchets (déchet industriel ou ordures ménagères) qui permet de réintroduire, dans le cycle de production d’un produit, des matériaux qui composaient un produit similaire arrivé en fin de vie, ou des résidus de fabrication

Le recyclage   a deux conséquences écologiques majeures :
- la réduction du volume de déchets  , et donc de la pollution qu’ils causeraient (certains matériaux mettent des décennies, voire des siècles, pour se dégrader) ;
- la préservation des ressources naturelles, puisque la matière recyclée est utilisée à la place de celle qu’on aurait dû extraire.

Le recyclage   s’inscrit dans la stratégie de traitement des déchets   dite des trois R :
- Réduire, regroupe les actions au niveau de la production pour réduire les tonnages d’objets (par exemple les emballages) susceptibles de finir en déchet.

- Réutiliser, regroupe les actions permettant de réemployer un produit usagé pour lui donner une deuxième vie, pour un usage identique ou différent.

- Recycler, désigne l’ensemble des opérations de collecte et traitement des déchets   permettant de réintroduire dans un cycle de fabrication les matériaux qui constituaient le déchet.

Les gaz à effet de serre (GES)

Les gaz à effet de serre (GES) sont des composants gazeux qui absorbent le rayonnement infrarouge émis par la surface terrestre et contribuant à l’effet de serre. L’augmentation de leur concentration dans l’atmosphère terrestre est l’un des facteurs d’impact à l’origine du récent réchauffement climatique.

Les concentrations en gaz à effet de serre dans l’atmosphère terrestre augmentent depuis le XIXe siècle. L’accroissement des principaux gaz à effet de serre est essentiellement dû à certaines activités humaines dont :
- l’utilisation massive de combustibles fossiles
- la déforestation
- l’utilisation des chlorofluorocarbones (CFC), puis des hydrochlorofluorocarbures (HCFC)
- les émissions de protoxyde d’azote
- les émissions de méthane

- les rejets de méthane non naturels
Le protocole de Kyoto, qui s’était donné comme objectif de stabiliser puis de réduire les émissions de GES afin de limiter le réchauffement climatique, n’a pas tenu ses objectifs.

La fiche de déclaration environnementale et sanitaire (FDES)

La fiche de déclaration environnementale et sanitaire (FDES) est une déclaration établie sous la responsabilité des fabricants du produit, suivant la norme NF P 01-010.

Cette déclaration présente de façon synthétique les caractéristiques environnementales et sanitaires d’un produit de construction pour toutes les phases de sa vie (production, transport, mise en œuvre, vie en œuvre et fin de vie).

La norme NF P 01-010, à laquelle se réfèrent les FDES, impose :
- La réalisation d’une Analyse de Cycle de Vie (ACV) conformément à la norme ISO 14040, c’est à dire d’un inventaire de tous les « entrants » et les « sortants » nécessaires au cycle de vie de ce produit depuis l’extraction des matières premières jusqu’à son élimination en fin de vie.

La finalité des FDES est donc de fournir toutes les informations nécessaires à l’évaluation de la qualité environnementale et sanitaire des bâtiments.
Cette déclaration est importante dans la conception des bâtiments dits HQE® (Haute qualité environnementale). Ceci dans le but de minimiser les impacts sur l’environnement et la santé.

Bois Composite

Le bois composite est un matériau composé de fibres de bois et de résines plastiques.

Conçu à l’origine pour se substituer aux essences de bois exotiques menacées, il est aujourd’hui souvent utilisé pour le bâtiment comme la réalisation de terrasses, plages de piscines, pontons et autres aménagements extérieurs durables, pour l’habillage et l’isolation de façades, ainsi que pour la création de mobilier urbain et de mobilier intérieur.

FSC

Le Forest Stewardship Council (FSC) est un label environnemental, qui assure que la production de bois ou d’un produit à base de bois respecte les procédures censées garantir la gestion durable des forêts.

Le FSC  , traduit par « Conseil de Soutien de la forêt » en français) est une organisation internationale indépendante, non-gouvernementale et à but non lucratif.
Le but du FSC   est d’encourager de manière constructive les initiatives de gestion forestière socialement, écologiquement et économiquement responsables, en les rendant visibles et crédibles par un label apposé sur les produits issus de forêts certifiées.

PEFC

Le programme de reconnaissance des certifications forestières ou PEFC (Pan European Forest Certification devenu Program for the Endorsement of Forest Certification schemes) est un label environnemental visant à promouvoir et à certifier la gestion durable des forêts.

Apposé sur un produit en bois ou à base de bois, la marque PEFC   apporte la garantie au consommateur que le produit qu’il achète est issu de sources responsables et, qu’à travers son acte d’achat, il participe à la gestion durable des forêts.

PLA

Le PLA peut être obtenu à partir d’amidon végétale, ce qui en fait la première alternative naturelle au polyéthylène (le terme de bioplastique est utilisé).

En effet, l’acide polylactique est un produit résultant de la fermentation des sucres ou de l’amidon sous l’effet de bactéries synthétisant l’acide lactique.
L’acide polylactique (anglais : polylactic acid, abrégé en PLA  ) est un polymère entièrement biodégradable.
Le PLA   est un polymère ayant des caractéristiques de résistance au feu assez mauvaises

Vinyl plus